Tour de GROIX MAI 2012

Le mer en soliDaire est de retour !!

Nous avons pu nous retrouver les anciens de la transat et élargir notre groupe gâce à cette belle initiative.

Le temps de deux petites journées, nous avons pu nous retrouver ensemble le temps de la régate du tour de Groix organisée par le Club Nautique de Port Louis.

Une équipe de journalistes est venue partager ces moments. Certes ils voulaient faire un reportage sur le thème du handicap mais sans beaucoup de mots je crois qu'ils ont compris bien plus qu'ils n'imaginaient.

En plus il a fait beau au milieu de la régate ....et ce n'était pas gagné. MedMer a donc viré entre les bateaux grâce au bateau mis à disposition par le CEPS. Les journalistes ont pu passer ainsi d'un bateau à l'autre. Personne n'a été malade à bord. On a juste failli perdre l'un d'entre eux lors d'un embarquement sur exigence... Il a pu se sécher les pieds à Port Tudy où une assiette de langoustine lui a fait oublié cet épisode...

 

Quelques photos ( j'en ai d'autres mais pas eu le temps de tout mettre...) souvenirs et bientôt un petit film... bon pas aussi bien que font Jeanne et Tat mais vous verrez des trucs sympas.

 

NB:

Oui monsieur le Président de mer en solidaire je pense au site...je te donnes tout dés que c'est prêt et trié...

 

Le petit mot de l'association mer en soliDaire pour cette course

 

Il y avait du monde sur l’eau ce 8 mai, autour de l’île de Groix ! Le Club Nautique de Port Louis organisait en effet la 10ième édition de son Challenge des Clubs de la Rade. Pour ce sympathique événement nautique, 31 voiliers étaient inscrits. Des J80, des Class8, des vieux gréements et des jeunes pousses : il y en avait pour tous les goûts. Mais s’il y a trois équipages qui ont retenu l’attention ce jour là, ce sont bien ceux engagés sous les couleurs de l’association La Mer en Solidaire.  

La raison ? N’allez pas chercher du côté d’un éventuel statut de favoris ni même d’outsiders potentiels, d’autres concurrents étaient bien plus affutés qu’eux ! La beauté de leur bateau ? Un « people » dans l’équipage ? Non, mais vous brûlez ! Car il s’agit bien des équipages : Ces derniers offraient en effet le visage sympathique et rafraichissant de la solidarité en action ! Jugez plutôt : sur chacun des trois bateaux se trouvaient à la fois des équipiers valides, mais également des équipiers handicapés physiques (traumato-lésés et Infirmes moteurs cérébraux), tous réunis par le plaisir de naviguer ensemble !

Trois équipes différentes et un challenge commun : montrer que le handicap n’est pas un frein à la pratique de sports comme la voile (on le savait déjà !) mais surtout promouvoir des activités communes entre personnes handicapées et personnes valides. A bord des bateaux, prêtés gracieusement par leurs propriétaires respectifs, l’ambiance est plus que détendue. « Exigence », le voilier d’Olivier le Ruyet, est là pour la régate, mais attention, le plaisir de naviguer entre copains passe avant tout. A bord, il y a Maxime et Alexandre, deux jeunes handicapés (l’un de naissance, l’autre suite à un accident de moto). Les deux sont sur-motivés : « Prendre la barre, raconte Maxime, je me demandais vraiment si j’en étais capable. Je me suis dit : « Si je suis mauvais, Olivier me demandera de la rendre ». Au final je l’ai gardée une heure et demi !! ». A l’arrivée, ils se classent 15ième. Et quelle fierté dans leurs yeux au moment de lever la coupe !

Sur l’autre bateau Amphitrite, c’est bien moins la régate que la joie de se retrouver qui importe. Gilles, IMC, est entouré de Pierrick, Laulo, Tat’, Yann et Natascha. Ces équipiers-là se connaissent tous : ils ont traversés l’Atlantique ensemble en 2009. Alors la course, oui, ils y participent… Mais c’est surtout l’évocation des vieux souvenirs et… la pêche aux maquereaux qui les intéressent.

Enfin, il ya Alizés, le voilier que la Cité de la Voile Eric Tabarly a généreusement mis à disposition de l’association. Le bateau est surtout destiné à la promenade en rade de Lorient. Alors participer à une régate, ça change ! A bord ont pris place, en plus d’équipiers valides, deux novices de la voile : Guillaume et « Guigui ». En montant sur un bateau, ces deux jeunes handicapés IMC de 25 ans, résidant à Paris, réalisent une première. Ils voulaient « voir ce que c’est » ? Ils sont servis ! Le tour de l’île de Groix est bouclé en un peu moins de 6 heures, et « Alizés-La Mer en solidaire » ne se classe pas dernier. Pour l’ensemble de l’équipage, le simple fait de passer la ligne d’arrivée résonne comme une victoire. Guigui s’exclame : «  A l’arrivée, je ne savais pas combien on était (au classement général). Je me souviens juste qu’il y a eu un coup de trompe et que tout l’équipage a hurlé de joie. Les gens ont du croire qu’on avait gagné ! Quel souvenir en tout as. Ça change de notre quotidien. »

Si ce genre d’initiatives n’a rien d’exceptionnel (Chaque année, des associations s’activent pour organiser régates, rallyes ou simples sorties à la voile afin de permettre à des équipiers valides et handicapés de naviguer ensemble), elles sont en tout cas chaque fois l’occasion de faire bouger les lignes et de contribuer à changer encore le regard sur le handicap. On dit qu’il y a une « solidarité naturelle » chez les gens de mer. On l’a encore vu ce 8 mai.

A bientôt pour de nouvelles aventures !

L’association La Mer en Solidaire tient à remercier chaleureusement la Cité de la Voile Eric Tabarly, le CEPS de Lorient, Pierrick Jullien et Olivier Le Ruyet, qui ont généreusement mis à disposition leurs bateaux  et qui ont ainsi permis la réalisation de cet événement. L’association remercie également le Club Nautique de Port Louis qui a organisé la régate.

Une équipe de l’émission Envoyé Spécial / Carnets de voyage (France2 tous les jeudis 20h45) était également présente à cette occasion, dans le but de réaliser un reportage sur cette initiative. Ce dernier devrait être diffusé fin juin début juillet. Nous vous tiendrons au courant !

Pour suivre la vie de l’association La Mer en soliDaire, rendez vous sur le site Internet

 

2009, la transat en SoliDAIRE

La Transat en SoliDaire sur Podorange:

La  Charente Maritile-Bhia- transat 6.50 (classiquement nommée Minitransat), course en solitaire à bord de bateaux de 6.50 mètres, est partie de La Rochelle le 13 septembre 2009 pour rallier Madère, puis Salvador de Bahia au Brésil.

Pour suivre les concurrents et assurer leur sécurité, sept bateaux accompagnateurs naviguent  avec les solitaires.

 

Podorange, l'un d'eux, est un navire type Challenge 67 de 20 mètres de long, qui effectue, durant l'été austral, des croisières en Patagonie et en Antarctique. En juillet dernier, il est revenu en France afin de subir de nombreux travaux. Pour son retour dans l'hémisphère sud, au travers de cette course, il est le vecteur d'un projet fantastique.

Entre La Rochelle et Salvador de Bahia, Gilles et Maxime, deux infirmes moteur cérébraux (IMC), sont du voyage à bord.

 

Pour les skippers de Podorange, Hervé Olagne et Brice Monégier du Sorbier, ce n'est qu'une nouvelle entreprise avec le monde du handicap. En 2003, ils sont partis à bord de leur célèbre bateau "Kifouine" pour réaliser un tour du monde durant trois ans. A chaque étape, au travers de leur association des "Voiles pour PasserAile", ils ont organisé la venue, pour un séjour et des moments inoubliables, de plusieurs personnes handicapées du centre de vie médicalisé Passeraile (Magny le Hongre, 77).

 

Parrainée par Isabelle Autissier, et dans le cadre de l'association "Ensemble, c'est mieux", la Transat en SoliDaire est un projet audacieux pour imaginer, le temps d'une transat, que les plaisirs de la vie tendent à être les mêmes pour tous.

 

Med-Mer s'associe à ce projet en assurant, en partie, la logistique médicale. Nous avons participé activement à la réalisation des aménagements de Podorange pour pouvoir accueillir Gilles et Max.

 

Med-Mer embarque!

Pierrick et Jean-Marc,Médecins urgentistes de Med-Mer embarquent pour un mois à bord de podorange de façon bénévole sur l'étape Madère Brésil. Ils étudient et réglent les problèmes médicaux de bord  en plus de la participation à la manoeuvre. Cette expérience sera enregistrée et filmée à bord. Un rapport sera rédigé pour servir à d'autres handicapés. Par ailleurs dans le cadre des stages medmer, nous filmerons des séquences de soins, et débuteront la rédaction de la nouvelle édition du guide médical de bord.... Cette fois au milieu de l'océan.

Nous ferons vivre ces pages dés que des connexions seront possibles.

retrouvez toutes les infos sur le site La mer en SoliDaire

Décembre 2015

MedMer collabore avec groupama team france pour un programme de formation aux secours médicaux

Novembre 2015

MedMer a participé à l'élaboration, de recommandations pour la formation médicale dans la course au large en marge du congrès ISAF à Sanya

 

Juin 2015: MedMer assure la médicalisation de la Volvo Race à Lorient.

STAGE SIMULATION

JM Le Gac et Pascal Chapelain de l'IFSI de Lorient ont collaboré pour créer un stage de formation médicale pour les coureurs au large. Il a été testé auprès de l'équipage de banque populaire avant le trophée Jules Vernes. La simulation médicale y est prépondérante. Cette nouvelle méthode d'enseignement permet une réelle acquisition des gestes essentiels.

Med Mer forme  la team de spindrift  pour le trophée Jules Vernes 2015.


 

Retrouvez  le journal de bord video de la  Transat en solidaire en cliquant sur le lien ci-dessus. Med mer a accompagné la minitransat à bord de podorange ( nos photos et textes)